La Balme-les-Grottes

Entre nature et architecture

Le village de La Balme-les-Grottes se situe sur un territoire géographique appelé Isle Crémieu.

Les origines de

l'Isle Crémieu

Ce nom d’«Isle» (ou île) a été donné au territoire car il était délimité au Nord-Ouest et Sud-Est par le Rhône et au Sud par une zone marécageuse, ce qui donnait l’impression d’une terre émergée des eaux.

L’Isle-Crémieu est naturellement partagée en deux secteurs, que l’on retrouve dans le village de La Balme-les-Grottes : le plateau et la plaine. Le plateau, au-dessus de la falaise, a une altitude moyenne de 350 mètres.

La plaine s’étend entre la falaise et le Rhône. Elle a une altitude moyenne de 200 mètres et est surtout utilisée pour l’agriculture.

l'histoire

d'un village authentique

La commune a été occupée par les Celtes, les Gaulois (la tribu des Allobroges), les Gallo-Romains, les Francs et les Burgondes.

La Balme, située dans la Baronnie de la Tour du Pin, est entrée dans le Dauphiné en 1282. Tout le territoire s’est alors doté d’édifices, châteaux et maisons fortes pour assurer la défense des possessions du Dauphin contre les Savoyards.

C’est au XIIème siècle que la province a pris le nom de Dauphiné, inspiré du surnom « Dauphin » donné à Guigues IV, alors Seigneur d‘Albon, par sa mère. Le titre de «Dauphin» fut par la suite appliqué à tous les souverains de la province.

En 1791, le Dauphiné a été partagé en 3 départements : l’Isère, la Drôme et les Hautes-Alpes.

 

> Consulter le site de la commune

Sur les Terres des

Balcons du Dauphiné

Patrimoine architectural, produits du terroir, sites naturels…le territoire des Balcons du Dauphiné offre tout le nécessaire pour se déconnecter, à vélo ou à pied : alors Tous aux Balcons !

  • La ViaRhôna

     

    Se déconnecter, pratiquer une activité slow, se détendre sans culpabiliser, prendre du temps pour soi, profiter des bienfaits de la nature, respecter l’environnement, privilégier les circuits courts, réduire son empreinte carbone : le Slow Tourisme inverse la tendance d’un tourisme de masse.

    Ainsi, le site des Grottes de La Balme regroupe l’ensemble des ingrédients pour former la nouvelle vision, plus « slow », de la découverte du territoire : Du vélo (ViaRhôna) à la rando, en passant par la nature et le bien-être, le Slow Tourisme répond parfaitement aux besoins du public du territoire des Balcons du Dauphiné.

    Longeant le Rhône, le circuit débute au lac Léman et conduit tout droit vers la Mer Méditerranée sur plus de 800 kms.

    Des paysages alpins aux plaines de Camargue, en passant par les célèbres vignobles de la vallée du Rhône et sa gastronomie, sans oublier les champs de lavande et les oliveraies de la Provence, votre voyage est rythmé par les découvertes sensorielles.

     

    > Vers un premier coup de pédale

  • Les cités historiques

     

    De la cité médiévale de Crémieu et sa célèbre halle du XVème siècle, à la cité des peintres de Morestel en passant par l’église Saint Symphorien, plongez dans un riche passé où, de juin à septembre, des visites guidées permettent d’en savoir plus sur ce territoire.

     

    > Se lancer dans la découverte